banniere_entete_uepa
:: Une Eglise pour Arc sur Tille ::
spacer

 

Eglise en pƩril, aidez-nous Ơ la restaurer

Merci Ć  nos partenaires :

 

La Fondation du Patrimoine

 

 

super_u

 

 

logo-c-a

 

 

cib

 

 

vaisseau_logo
CrƩateur de sites Internet, infographie et communication.

 

Histoire de lā€™UEPA et de lā€™eĢglise St Martin dā€™ARC-sur-TILLE en Bourgogne

Novembre 1989 : suite aĢ€ la chute dā€™une pierre, le maire, en charge de la seĢcuriteĢ de la population, deĢcreĢ€te la fermeture de la seule eĢglise dā€™Arc-sur-Tille, ville de bientĆ“t 3000 habitants aĢ€ 12 km Est de Dijon ... puis, silence complet sur son devenir ... En lā€™absence de toute initiative, nous lancĢ§ons, avec lā€™approbation du maire, aĢ€ qui nous avons soumis notre projet, la creĢation de notre association U.E.P.A (Une Eglise Pour Arc/Tille) officialiseĢe en novembre 1991 (publication au JO nĀ° 50 du 11 deĢcembre 1991).

Une saine collaboration se met alors en place entre la DRAC (Direction ReĢgionale des Affaires Culturelles), la municipaliteĢ et lā€™association. En 1994, une eĢtude treĢ€s compleĢ€te de lā€™eĢdifice est effectueĢe par un architecte du patrimoine et des monuments historiques mandateĢ et financeĢ par lā€™eĢtat, eĢtude paracheveĢe en 1995 en vue des appels dā€™offres aupreĢ€s des entreprises.

Malheureusement, les progreĢ€s reĢaliseĢs, sont geleĢs par la construction dā€™une salle de sports programmeĢe avant la fermeture de ce remarquable patrimoine de 1829, puis remis en cause par lā€™arriveĢe, en mars 2001, dā€™une autre municipaliteĢ bien deĢcideĢe aĢ€ "liquider" le dossier.

Le nouveau maire sā€™enferme treĢ€s vite dans le rejet de tout dialogue, refusant meĢ‚me de recevoir lā€™architecte du patrimoine qui, reĢmuneĢreĢ par nos soins, preĢsente un projet de restauration par tranches, coheĢrent et financieĢ€rement acceptable. Enfin, deĢcision unique en Bourgogne, le 6 deĢcembre 2005, il fait voter la deĢmolition de lā€™eĢglise, sans projet de remplacement.

La lettre de protestation de 29 architectes du patrimoine et plusieurs milliers de signatures de la peĢtition que nous avons mise en place sur notre site internet www.uepa.fr (creĢeĢ en aouĢ‚t 2005) nā€™y font rien. Les instances locales, trompeĢes par des documents non creĢdibles, enteĢrinent le vote municipal. Seul notre ArcheveĢ‚que, Monseigneur Roland MINNERATH, exige un autre Ā« lieu de culte viable et peĢrenne Ā» pour pouvoir accepter de signer une eĢventuelle deĢsacralisation, bloquant ainsi une deĢmolition scandaleuse et injustifieĢe.

Nous sommes alors contraints dā€™ester en justice. Le tribunal administratif de Dijon nous donne raison et deĢsigne un expert pour une contre-expertise. Le maire fait appel. Il est deĢbouteĢ par la cour administrative dā€™appel de Lyon et condamneĢ aĢ€ verser 2 000 ā‚¬ aĢ€ notre association.

SensibiliseĢ par nos multiples interventions, le ministeĢ€re de la culture envoi 2 inspecteurs geĢneĢraux aĢ€ Arc-sur-Tille.

Leurs conclusions sont sans appel : Ā« ... les avis alarmistes sont infondeĢs et le couĢ‚t de 3 Mā‚¬ pour la restauration est treĢ€s largement surestimeĢ... Ā» (comparer les chiffres paragraphes suivants (*)

Un retournement des mentaliteĢs se manifeste de plus en plus clairement en faveur de la protection du patrimoine religieux non classeĢ, non seulement de la part des instances nationales, mais aussi, de lā€™Episcopat de France

En mars 2008, une troisieĢ€me municipaliteĢ est en place, animeĢe par un esprit dā€™ouverture, de dialogue et de collaboration eĢtroite, avec la volonteĢ de sauvegarder le patrimoine autant que faire se peut.

001

Nettoyage des 4,8 tonnes de fientes de pigeons

En attendant le rapport de lā€™expert du tribunal administratif, elle fait enlever, en novembre 2008, les 4,8 tonnes de fientes des pigeons qui ont squatteĢ lā€™ensemble de lā€™eĢglise, fait boucher leurs acceĢ€s et proteĢger lā€™eĢdifice ouvert aux intempeĢries. CouĢ‚t de ces opeĢrations : 19 800 ā‚¬ ; notre association les finance aĢ€ hauteur de 18 000 ā‚¬. Fin deĢcembre, notre premier meĢceĢ€ne compense largement ce montant par un don de 20 000 ā‚¬.

Avec 1 an de retard, les rapports de lā€™expert et du sapiteur (eĢconomiste) arrivent en mai 2009, leur absence ayant bloqueĢ toute reĢflexion constructive des nouveaux eĢlus.

002

Nettoyage des 4,8 tonnes de fientes de pigeons

Toutefois et bien que le chiffre de 1 538 160 ā‚¬ HT(*) pour une restauration compleĢ€te soit irreĢfutable car certifieĢ par le sapiteur (treĢ€s proche du couĢ‚t dā€™une Ā« deĢmolition/reconstruction Ā» aĢ€ minima anteĢrieurement avanceĢ) des contradictions et incoheĢrences dans le rapport de lā€™expert contraignent les eĢlus aĢ€ diffeĢrer leur deĢcision.

Lā€™eĢquipe municipale trace neĢanmoins son plan de route puis lance l'appel dā€™offre aupreĢ€s des architectes, (Le Conseil Municipal du 5 octobre 2009 adopte une promesse de vente de terrains communaux, dont celui de la chapelle provisoire qui sera deĢtruite ; une partie de cette vente eĢtant destineĢe u financement de la restauration de lā€™eĢglise. Faute de clients, la SocieĢteĢ ImmobilieĢ€re annulera ulteĢrieurement son projet de constructions et sera contrainte de verser un deĢdit aĢ€ la municipaliteĢ... renoncement finalement sans conseĢquence sur le projet de restauration).

Le 24 novembre 2009, le cabinet dā€™architectes est choisi. Sa mission : consulter les entreprises, et preĢsenter des eĢtudes comparatives(*). Le 6 avril 2010, le cabinet deĢtaille ses projets en mairie.

(*) Pour une comparaison chiffreĢe eĢquitable (restauration 1 538 160 ā‚¬ HT - deĢmolition / reconstruction aĢ€ minima
1 280 160 ā‚¬ HT, indeĢpendamment de la perte irreĢversible dā€™un patrimoine historique et architectural remarquable, une deĢmolition / reconstruction (200 places au lieu de 400 pour lā€™eĢglise existante), ne pourrait preĢtendre aĢ€ aucun financement associatif, priveĢ ou de meĢceĢnat, ni aĢ€ un eĢtalement sur plusieurs budgets, contrairement aĢ€ la restauration.

Au cours du deuxieĢ€me semestre 2010, le maire, Monsieur Patrick MORELIERE, et ses adjoints consultent les instances officielles (PrĆ©fet, CG, CR, ...) pour connaiĢ‚tre leur engagement financier envers la commune, tandis que la Ā« commission eĢglise Ā» preĢpare les textes pour les deĢlibeĢrations aĢ€ venir...

Et...

Le 6 deĢcembre 2010, le conseil municipal (voir le deĢtail des deĢlibeĢrations) deĢcide que :

Ā«la commune proceĢ€dera aĢ€ une restauration du baĢ‚timent en plusieurs phases, en fonction des eĢleĢments techniques apporteĢs et du financement exteĢrieur acquisĀ»

  • Le 11 avril 2011, le conseil municipal adopte le budget 2011 incluant la 1eĢ€re tranche des travaux de restauration dont la reĢalisation deĢpend des subventions aĢ€ venir.
  • 14 mai 2011 : France 3 Bourgogne / Franche ComteĢ diffuse notre interview.
  • 12 juillet 2011 : signature dā€™une convention de partenariat (15 000 ā‚¬ pour 2011, renouvelables les annĆ©es suivantes) entre lā€™UEPA et le Directeur GeĢneĢral du SUPER U d'Arc-sur-Tille
  • 15 septembre 2011 : PELERIN MAGAZINE publie un long reportage sur Arc-sur-Tille.
  • 3 octobre 2011 : Les eĢlus adoptent le projet de souscription nationale.
  • 15 novembre 2011 : Lā€™architecte preĢsente son Ā« avant projet deĢfinitif Ā».
  • deĢbut 2012 : lā€™architecte remet sa copie deĢfinitive - PreĢparation de la convention de partenariat avec la Fondation du Patrimoine.
  • 22 mars 2012 : Monsieur Bruno CHAUFFERT-YVART (DRAC Dijon) et le seĢnateur Alain HOUPERT visitent lā€™eĢglise et sā€™engagent aĢ€ soutenir sa restauration.
  • 26 mars 2012 : vote du budget 2012 et confirmation de lā€™engagement pour les travaux de la 1eĢ€re tranche
  • 003
    004

    signature de la convention de partenariat

  • 20 avril 2012 : signature de la convention de partenariat entre la FONDATION du PATRIMOINE, la MunicipaliteĢ et lā€™UEPA avec remise dā€™un cheĢ€que de 89 656 ā‚¬ par lā€™UEPA pour sa premieĢ€re participation financieĢ€re aux travaux et lancement de la souscription nationale.
  • 2 juillet 2012 : le CM reĢiteĢ€re son accord pour le financement de la premiĆØre tranche
  • 5 novembre 2012 : publication de l'appel d'offre auprĆØs des entreprises.
  • 10 dĆ©cembre 2012 : ouverture des courriers reƧus en vue de la sĆ©lection des entreprises.
  • 14 janvier 2013 : le CM confirme la seĢlection de 3 entreprises retenues pour la premieĢ€re tranche. Son couĢ‚t reĢel est de 282 000 ā‚¬ HT, infeĢrieur de 34 000 ā‚¬ au budget initial.
  • 005
    006

    1eĢ€re reĢunion de chantier pour le lancement des travaux

  • 21 mars 2013 : 1eĢ€re reĢunion de chantier pour le lancement des travaux !

    Mise en place du chantier, mateĢriel, preĢparation des sols...

    Voir photos ici
  • 29 avril : 2eĢ€me reĢunion. Dalles des sols clocher et choeur enleveĢes et stockeĢes.
  • 21 mai : 3eĢ€me reĢunion. Renforcement des fondations clocher et choeur par micro-pieux.
  • Juin, juillet, aouĢ‚t, septembre ... les travaux avancent...
  • 27 juin : Lā€™ArchevĆŖque de Dijon, Mgr Roland MINNERATH, heureux des travaux en cours, et le SeĢnateur Alain HOUPERT, visitent le chantier et confirment leur soutien pour la restauration. Voir photos ici
  • 14 et 15 septembre 2013 : aĢ€ lā€™occasion des JourneĢes EuropeĢennes du Patrimoine, ouverture de lā€™eĢglise au public apreĢ€s 24 ans de fermeture - preĢ€s dā€™un millier de visiteurs eĢmus et admiratifs.
  • Octobre - novembre 2013 : renforcement des fondations (clocher et choeur) et reĢfection inteĢrieure de la tour du clocher.
  • 21 janvier 2014 :
    1 - pose historique et spectaculaire du nouveau toit, sous les feux des meĢdias et lā€™admiration eĢmue de la population, a cloĢ‚tureĢ la premieĢ€re tranche des travaux.
    2 - signature de la 2eĢ€me convention de partenariat avec la Fondation du Patrimoine pour financement de la deuxieĢ€me tranche des travaux.
  • 27 mai 2014 : Le maire dā€™Arc/Tille et lā€™UEPA recĢ§oivent, aĢ€ Paris, des mains de la SPPEF, le 1er prix de 3 000 ā‚¬ du MinisteĢ€re de la Culture en reconnaissance de la restauration en cours.
  • 15 juillet 2014 : apreĢ€s consultation et choix des entreprises, adoption, par le Conseil Municipal, du plan de financement de la deuxieĢ€me tranche. DureĢe des travaux : automne 2014 aĢ€ printemps 2016 avec, comme objectif, la reĢouverture deĢfinitive au public pour des rencontres festives culturelles comme cultuelles.
  • Fin septembre 2014 : ouverture du chantier 2eĢ€me tranche : reĢfection des planchers salles 1er eĢtage.
  • Octobre-novembre 2014 : pose des premiers eĢchafaudages, enleĢ€vement des dalles du sol, deĢbut des forages des micro-pieux.

Ā« De tous les besoins de lā€™aĢ‚me humaine, il nā€™y a pas de plus vital que le passeĢ Ā»
(Simone WEIL 1909-1943 philosophe).

 

Ā« Restaurer lā€™eĢglise dā€™Arc/Tille, cā€™est sauvegarder nos racines qui donnent des ailes aĢ€ lā€™avenir ! Ā»
AF 2 octobre 2014

Arc-sur-Tille, novembre 2014

spacer

pdf2
cet article est disponible en pdf
Voir aussi :

pucePrincipales Ʃtapes (02 fƩvrier 2009)

puceDes origines aĢ€ nos jours. (07 octobre 2008)